Legs en usufruit à son compagnon, sa compagne

Le testament doit être écrit en entier à la main par son auteur. Il doit être daté et signé par ce même auteur. Il faut éviter les ratures et surcharges et surtout de faire porter des mentions d'acceptation ou autre par le bénéficiaire du testament.

 

LEGS EN USUFRUIT A SON COMPAGNON, SA COMPAGNE

CECI EST MON TESTAMENT

Je soussigné(e) lègue à M. (Mme) ...., mon compagnon (ma compagne), l'usufruit sa vie durant de la totalité des biens qui m'appartiendront le jour de mon décès.

Mon (Ma) légataire sera dispensé(e) de fournir caution.

Je déclare révoquer toute disposition antérieure.

Fait à ... le ...

(signature)

 

 

Il est conseillé de faire le testament en deux originaux, un remis au bénéficiaire, l'autre à mettre dans un coffre, chez un notaire ou à un tiers de confiance.

 

Attention aux conséquences fiscales au cas où les intéressés ne seraient pas engagés dans un PACS. Dans cette hypothèse, un legs du droit d'usage et d'habitation entraînerait des droits moins importants que ceux de l'usufruit.